Loading...
Disques

The Hanging Stars – Over the Silvery Lake

Et si le meilleur disque américain du moment était l’œuvre de ce Club des Cinq émergeant du brouillard londonien ? Etablis sur les rives de la Tamise, The Hanging Stars auraient très bien pu voir le jour sur le Nouveau Continent. Déjà salué dans nos pages pour la qualité de ses premiers simples (« The House on the Hill » et « Golden Vanity », tous deux repris ici), le groupe négocie en beauté son passage tant attendu au format long. Enregistrées entre Los Angeles, Nashville et la capitale britannique, les treize plages mélodieuses d' »Over the Silvery Lake » fleurent bon la Californie décontractée des sixties, celle des Byrds et de Buffalo Springfield.

Richard Olson (The See See, The Eighteenth Day of May) et ses camarades affinent ici leur maîtrise de la grammaire country-rock (« Floodhound »), embellissant régulièrement leur propos de petites touches cosmiques (« Crippled Shining Blues »). Aidés dans leur quête par les producteurs Rob Campanella (Brian Jonestown Massacre…) et Brian O’Saughnessy (Comet Gain, The Clientele…), les garçons déploient, avec fluidité et sans prétention, des trésors harmoniques dont la pureté invoque l’esprit des Jayhawks (« Hang Me High ») ou de Big Star (« I’m No Good Without You »). Les frères Rademaker (The Tyde, Beachwood Sparks, GospelbeacH…) se sont enfin trouvé des rivaux de côté-ci de l’Atlantique.

Acheter l’album

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *