Loading...
Disques

Corrina Repp – The Pattern of Electricity

Corrina Repp - The Pattern of Electricity

On pourrait voir Corrina Repp comme une nouvelle Nico : avec sa voix grave, la frange blonde qui cache son front et son faux-air de mannequin, ce ne sont pas les points communs qui manquent… Mais voilà, la jeune femme de Portland fait une musique assez différente de celle de son illustre aînée. Différente, mais pas pour autant inintéressante : si Nico oscillait entre un folk orchestré, un rock avant-gardiste et une cold-wave d’avant l’heure, Corrina Repp, sur ce « The Pattern of Electricity », est plutôt à la croisée des chemins entre new-wave ésotérique (tout de même), soul et pop synthétique : une voix profonde donc, impressionnante, un rien sentencieuse même et qui confère à sa propriétaire un statut de grande prêtresse, à l’instar d’une Lisa Gerrard (Dead Can Dance). Mais également une voix qui laisse passer assez de trémolos, de fêlures pour se révéler émouvante. Les instrumentations savent préserver la tension de chacun des titres : sur « The Beast Lives in the Same Place », le premier titre, c’est une batterie martiale qui donne la dynamique. Sur le second, « Pattern the Cuts, Calm Ass Mofo », les cordes arrivent progressivement dans ce morceau majestueux – avant que la fin, réellement émouvante, ne s’achève dans une certaine sérénité. Sur le refrain de « Live for the Dead », Corrina Repp prend des accents soul et l’orchestration, une nouvelle fois, s’avère être à la fois complexe et parfaitement dosée par la production cousue main de Peter Broderick (collaborateur d’Efterklang, Laura Gibson…) Ainsi, mêlant influences théâtrales (on peut aussi penser à Kate Bush), instrumentations ambitieuses et sens aigu de la mélodie, « The Pattern of Electricity » nous donne à écouter neuf titres qui, s’ils peuvent paraître un rien intimidant à la première écoute, finissent par exercer sur l’auditeur à la dérive le même effet que le chant d’une sirène.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *