Loading...
Disques

John McCullagh & The Escorts – New Born Cry

John McCullagh & The Escorts - New Born Cry

Protégé du légendaire Alan McGee, qui publie ses disques via le label 359 Music, John McCullagh suit une trajectoire irrésistible. Ainsi, tandis qu’il n’avait pas encore soufflé sa seizième bougie, le petit gars arpentait déjà les salles de concert du Royaume-Uni, assurant les premières parties de Reverend & the Makers, Babyshambles ou même Richard Hawley.

Pour donner une suite à « North South Divide » (2013), sa première tentative attendrissante mais encore imprécise, le songwriter de Doncaster s’est entouré d’un backing band basé à Liverpool (The Escorts), mais aussi d’un producteur/mentor avisé (John Power, ancien bassiste des La’s et leader du groupe Cast). Parfois encore placées sous la double tutelle de Dylan (« Angel of the North ») et Donovan (« Patterns »), les chansons de John McCullagh tirent pleinement profit de l’apport d’un véritable groupe (« She’s Calling Me »). Les progrès effectués en deux petites années sont absolument remarquables, tant en terme d’écriture que d’interprétation, autorisant le jeune homme à clouer définitivement le bec de ceux qui tenaient tant à le comparer à Jake Bugg. S’il partage bien avec le natif de Nottingham une fraîcheur et une spontanéité propres aux artistes de leur âge, John McCullagh, qui revendique plutôt l’influence d’Alex Turner (Arctic Monkeys) ou de The Coral, manie également avec précision le vocabulaire pop typique du Nord de l’Angleterre.

Maîtrisant à merveille l’art très britannique du refrain arrogant qui emporte tout sur son passage (« Between the Lines », « Box of Tricks », « Division Street »), le garçon peut donc envisager l’avenir avec sérénité. Une carrière qui s’annonce d’ores et déjà palpitante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *