Loading...
Disques

V/A – Seriously, Eric ? #7

V/A - Seriously, Eric ? #7

Déjà le 7ème volet pour les compilations Seriously, Eric ?, qui ont su devenir une référence dans le domaine pas si évident que ça de la collection de chansons qui vont bien ensemble, et arrivent à former un ensemble cohérent. Oui, tout ça pour dire compilation, mais c’est aussi ce qui ressort de ces 20 (!) titres.

En autant de morceaux, l’éclectisme est forcément de mise, mais cette marque de fabrique, que l’on retrouve sur tous les précédents volets de Seriously, Eric ?, n’est jamais synonyme de remplissage. Il vise, et réussit, à piquer la curiosité de l’auditeur, qui va de surprise en surprise. Quand on croit reconnaitre une signature un peu connue (Kid Francescoli, Alpes), c’est un remix ou une version revisitée qui est glissé(e), comme une invitation à changer son point de vue sur le morceau originel, condensé dans le cas du “Blow Up” de Matthieu Houcine, tantôt transformé en une soul-dream pop du meilleur effet.

 

Il y a aussi tous ces groupes dont je connaissais le nom mais que je n’avais pas encore pris le temps d’écouter, comme Lorelle Meets the Obsolete, Les Gordon. Les premiers déroulent un psychédélisme furieux, les autres une électro instrumentale aussi scintillante que bondissante, aux frontières de la pop. Dans la même catégorie, je classerais Secret Colours, dont la pop au groove titubant se mêle de quelques coups de sang bien placés.

Rayon soul, ce volume 7 de “Seriously, Eric ?” dispose avec Smoove and Turrell et Ephemerals de deux très beaux représentants, auxquels il serait bien inutile de vouloir résister. Entraînants, portés par une section rythmique qui carbure à toute allure, les premiers font l’effet d’une tornade, alors qu’Ephemerals la joue plus tendre, avec en exergue la voix terriblement séduisante de Wolf, son chanteur franco-anglais.

Dans d’autres registres, le folk alerte d’Astronauts, plein de délicatesse cohabite avec bonheur avec le pourtant bien éloigné surf-pop psyché de Bikini Machine, porté par un orgue génial. L’électro-pop de The Yolks ou Hello Bye Bye trouve une déclinaison tout en décontraction (Husbands et leur “You, Me, Cellphones”), voire punk sur “La Bière sur les gamines” (remixé par Plaisir de France). Emballez tout ça du style inimitable de Oh Tiger Mountain, du groove ascétique du titre de Red Snapper (remixé par Rich Thair) ou même la pop entraînante de Sticky Fingers, et vous avez fait 20 titres. 20 titres, de quoi picorer allègrement au gré de ses humeurs ou à dévorer d’une seule traite : ce “Seriously, Eric ? #7” a tout du paquet de bonbons auquel il est si dur de résister.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *