Loading...
Disques

Robert Pollard – Blazing Gentlemen

Robert Pollard - Blazing Gentlemen

L’année qui s’achève n’aura pas démenti la réputation de musicien hyper prolifique qui colle à la peau de Robert Pollard. L’Américain aura aligné en 2013 pas moins de six longs formats (un Guided by Voices, un Teenage Guitar, deux Circus Devils et deux autres sous son propre nom). Son incroyable marathon discographique se termine en ce mois de décembre avec la sortie d’un “Blazing Gentlemen” de très bonne tenue.

Enregistré avec Todd Tobias, collaborateur de longue date, l’album frappe d’abord par sa densité sonore inédite. Le disque démarre ainsi très fort, enchaînant quelques tentatives heavy-rock un brin poussives (le très Who “Magic Hype Man”, le basique “Blazing Gentlemen”). Pollard reste heureusement sujet aux changements d’humeurs et c’est surtout dans une seconde partie beaucoup moins musclée que “Blazing Gentlemen” dévoile tous ses charmes. Privilégiant alors son versant le plus subtil, le plus mélodique aussi, le songwriter de l’Ohio excelle une fois de plus dans un registre power-pop-psyché-garage certes habituel mais toujours imparable (les accrocheurs “Extra Fool’s Day” et “Triple Sec Venus”, le single “Tonight’s The Rodeo” ou encore le pétillant “Tea People” qui met plus que jamais l’accent sur les influences britanniques du bonhomme).

Robert Pollard, 55 ans, affirmait récemment avoir enfin compris comment écrire une chanson. Nous ne chercherons pas à saisir le sens profond de cette déclaration cryptique. Si nous n’avions aucun doute sur la qualité d’écriture de cet intenable quinquagénaire, nous nous réjouirons simplement de constater que sa source créatrice ne montre aucun signe de tarissement. Dans l’attente d’un énième nouvel album de Guided By Voices planifié pour le début de l’année prochaine, “Blazing Gentlemen” ajoute une ligne à l’impressionnante somme des réussites pollardiennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *