Loading...
Disques

Alex Beaupain – Après moi le déluge

 Alex Beaupain - Après moi le délugeDes pleurs, des questions existentielles, des dérobades au petit matin, des amours-propres meurtries… Le marivaudage de Beaupain.

Ce quatrième album est un disque aux chansons soignées, un peu froides de prime abord parce que Beaupain y chante avec un certain détachement comme toujours, se mettant nettement en retrait du texte comme sur « Après-moi le déluge », titre éponyme, éloge du Don-Juan, du jaloux, balance à merveille grâce à des arrangements de hauts vols sur des élans très 80’s. Ça claque des mains, la réverbe résonne dans les toms et nous fait doucement penser aux chemises ouvertes de Chamfort, aux épaulettes de Jacno ou plus près de nous à Séverin ou La Féline, l’arrière-garde trop méconnue d’une chanson qui s’encanaille trop avec la variété, celle-ci étant tout de suite,à tort, inconsidérée, infréquentable et pourtant… Beaupain s’en amuse mais toujours avec flegme, malice : chevrotte sur un texte de Julien Clerc, boit des diabolos à la Souchon, se prend pour Burgalat sur « Pacotille », une chanson doucement naïve avec envolée de cordes synthétiques en toc à faire rougir sa violoniste. Mais elle en a vu d’autres… Derrière ces effets rétro, la sobriété de Beaupain se mêle à de sublimes partitions et plus particulièrement sur « Grands soirs » chanson à la beauté ravageuse, l’un des sommets d’un disque qui derrière les apparences est bien plus audacieux qu’il n’y parait.

N’y voyez surtout pas un album à tiroir ou une sorte d’hommage. Simplement, « Après-moi le déluge » a une approche très particulière de la mélodie. Des mélodies qu’on n’entend plus, qu’on n’ose plus : du Fugain au temps du Big Bazar, jusqu’à zyeuter sur Joe Dassin. Pardonnez-moi M. le rédac chef mais j’assume ma place de ringard de l’équipe de POPnews. Je préfère Joe Dassin à Woodkid. Voilà, c’est dit. C’est ma liberté de penser…Tiens d’ailleurs parlons de Florent Pagny. Bon, j’arrête, faut pas jouer avec ça ici…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *