Loading...
Disques

Mathis Haug – Distance

Mathis Haug - Distance

« Playing My Dues » a été mon premier contact avec la musique de Mathis Haug. C’était déjà une réussite, une connexion entre l’héritage du blues et son interprétation actuelle. Et « Distance » avait comme but de confirmer ces belles promesses.

En guise d’entrée en matière, Mathis Haug nous offre du blues pur jus, tout en décontraction, où sa voix chaude et son toucher de guitare font merveille. Mais il y a rapidement des ingrédients qui se rajoutent à cette base, pourtant très réussie. Le son se fait alors plus rond, ou plus rythmé, mais aussi enrichi pour donner à entendre piano, mandoline ou encore saxophone. De la chaleur, c’est ça qui se dégage de ce disque qui sent l’artisanat passionné, l’ouverture d’esprit aussi (très belle reprise de « Sign Of the Times » de Prince, soul et bluesy en diable). Et l’écriture de Mathis Haug, qui a aussi su s’entourer de brillants musiciens comme Jean-Jacques Milteau à l’harmonica, ne souffre jamais de chutes d’inspiration car elle pioche dans toutes les composantes du blues. De ballades inspirées (« Poodle Dog », « Song For My Brunette », « Paper Cup » d’une légèreté admirable) en décharges d’électricité bien senties (« Cannibal Dancer », « Carnival Train » ou encore « Wise Advice », nerveux et riche), Mathis Haug décline son amour du blues sans jamais oublier de transmettre sa passion, la richesse de cette musique, et il n’y a pas de raison de ne pas profiter de ce disque généreux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *