Loading...
Disques

Dakota Suite – An Almost Silent Life

Dakota Suite - An Almost Silent Life

 

 

 

 

 

 

 

On ne plonge pas innocemment dans les eaux empoisonnées de Dakota Suite. C’est sans doute pour cela que l’on a pris l’habitude de se tenir, parfois durant de longs mois, à distance raisonnable du projet slowcore de l’Anglais Chris Hooson. Pourquoi alors succomber aussi pleinement à ce nouvel album, pourtant bien éloigné de tout bouleversement stylistique ? Aguiché par un beau cliché de pochette signé Johanna Hooson (la compagne du maître des lieux), on se dit d’abord que l’on va trouver ici la même chose que ce que l’on a toujours rencontré (et souvent beaucoup aimé) dans les disques de Dakota Suite. Et c’est précisément le cas. Sauf que « An Almost Silent Life » (enregistré entre Leeds, Southwall, Paris, Nashville, Osaka et Stockholm) possède ce petit plus, ce quelque chose d’indéfinissable qui caractérise les albums que l’on qualifiera d’importants. Délaissant les expérimentations auxquelles il se frottait discrètement depuis quelques saisons, Hooson épure ici sa musique à l’extrême, enregistrant à plusieurs reprises ses chansons pour n’en conserver que l’essentiel. Il parvient finalement à suggérer énormément avec un minimum d’effets : une guitare économe, un piano et une batterie délicatement effleurés rythment quelques mots tout juste susurrés, uniquement relevés de-ci de-là par quelques arrangements audacieux (clarinette, violoncelle, pedal steel…). A l’écart des modes, de la recherche frénétique de l’inédit et du zapping permanent, Dakota Suite creuse obstinément un même sillon intimiste et mélancolique depuis la fin des années quatre-vingt dix. Le remarquable « An Almost Silent Life » est sans doute l’un de ses sommets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *