Loading...
Disques

Biffy Clyro – Revolutions / Live at Wembley

Biffy Clyro - Revolutions / Live at Wembley

Voilà que les Ecossais musculeux et tatoués de Biffy Clyro se fendent d’un album live. Vu de notre côté de la Manche, la nouvelle a un côté presque anecdotique. Mais à voir la foule qui se presse dans la Wembley Arena (il y a un DVD pour accompagner le disque), ça l’est pour nos amis anglais. Mais j’avoue une tendresse qui remonte à quelques années pour le groupe.

En regardant le DVD, ma compagne m’a dit « ils existent encore ? C’est un best-of ? ». Bonnes questions, avec comme réponses « oui et oui ». 19 titres, c’est très généreux, et on entend bien que le groupe se donne à fond, et que le public apprécie ça au plus haut niveau : ça chante, ça hurle, ça fait des grands gestes à la caméra pour dire « c’est trop bien, Maman, tu me vois ? ». Et force est de constater… que c’est bien, que c’est très bien. Bon, la réalisation du DVD, en tout cas de la partie dédiée au concert de Wembley, n’apporte pas grand chose, à part nous faire admirer les tatouages de Simon Neil et goûter les éclairages puissants de la scène, le tout lié par des ralentis sur poses héroïques. La partie liée au concert donné au festival T in the Park (Ecosse) est nettement plus intéressante et attachante. En termes de musique, Le trio (quatuor sur scène, pour doubler les guitares) n’a certes pas beaucoup de chansons différentes dans leur arsenal, mais la conviction qu’ils mettent dans leurs morceaux, l’énergie folle qu’ils dégagent et l’efficacité primaire des refrains FM mêlés aux pulsions hard-rock / punk du groupe ont un effet dynamiseur, explosif même pour qui veut se réveiller dans les transports en commun par exemple. Et sur moi, l’écoute de « 57 », « Booooom, Blast  & Ruin », « Born on a Horse » ou « Saturday Superhouse » marche à plein, avec même quelques morceaux pour couper, genre ballades mielleuses à souhait. Si leur musique sonne comme un succédané des tendances lourdes du rock nerveux (d’une famille proche des Foo Fighters) – love songs incluses – , son absence de prétention, sa simplicité assumée et son côté presque régressif me la rendent fort attractive, et comme la scène est le terrain de prédilection des Biffy Clyro, les amateurs du genre ne peuvent laisser passer ce témoignage irréprochable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *