Loading...
Disques

Lightspeed Champion – Life Is Sweet ! Nice to Meet You

LIGHTSPEED CHAMPION – Life Is Sweet ! Nice To Meet You
(Domino / PIAS) [site] – acheter ce disque

LIGHTSPEED CHAMPION - Life Is Sweet ! Nice To Meet YouJoli retour du prodige Devonté Hynes avec ce nouvel album "Life is Sweet! Nice to Meet You", qui comme le précédent ("Falling Off The Lavender Bridge") reste inégal sur la longueur mais est doté de bien jolies pépites. Devonté Hynes a travaillé sa voix, et est toujours aussi ambitieux. L’audace a toujours un revers : quand tout fonctionne harmonieusement, c’est remarquable ; lorsque ça échoue, ça frise toujours le mauvais goût. Comme Luke Steele, autre artisan pop un peu présomptueux, Hynes ose aller dans certaines directions légèrement improbables, mais parvient plus souvent que l’Australien à faire mouche dans ses excursions.

Ce deuxième opus débute avec le larmoyant et un brin excessif "Dead Head Blues", qui s’interrompt brutalement sur les riffs engageants et perforants de "Marlene". L’élégant "There’s Nothing Underwater" est lui plus classe et sinueux, paré d’une formidable orchestration. S’ensuit "Faculty Of Fears", sans doute le titre le plus réussi, avec ses riffs 60 ‘s enthousiasmants. On doit se taper ensuite une petite traversée du désert avec "The Big Guns of Highsmith", assez pompeux, qui se tient maladroitement sur un fragile fil. C’est trop juste pour que l’on puisse vraiment pardonner le lénifiant "Romart", d’autant qu’on a ensuite envie de se jeter par la fenêtre avec le désespérant "I Don’t Want to Wake Up Alone".

Heureusement, on reprend du poil de la bête avec le lumineux et intemporel "Sweet Heart", très riche en atmosphère et très pertinent. Devonté se la joue un peu avec son concerto pour piano sur "Etude op 3"Goodnight Michalek", mais réussit son coup avec le romantique et angoissant "Middle of the Dark", avant de repartir tranquillement sur le mélancolique "A Bridge and a Goodbye".

Devonté Hynes n’a sans doute pas encore réussi là son chef d’oeuvre, son album référence, mais réussit avec quatre/cinq très bons morceaux à nous convaincre.

Vincent Le Doeuff

acheter ce disque

Dead Head Blues
Marlene
There’s Nothing Underwater
Intermission
Faculty of Fears
The Big Guns of Highsmith
Romart
I Don’t Want to Wake Up Alone
Madame Van Damme
Smooth Day (At the Library)
Intermission 2
Sweetheart
Etude Op. 3"Goodnight Michalek"
Middle of the Dark
A Bridge and a Goodbye

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *