Loading...
Disques

Bad Lieutenant – Never Cry Another Tear

BAD LIEUTENANT – Never Cry Another Tear
(Triple Echo / Cooperative Music) [site] – acheter ce disque

BAD LIEUTENANT - Never Cry Another TearJoy Division : "Unknown Pleasures", 1979 : un diagramme blanc sur fond noir décompose une onde sonore en paysage désolé, montagnes lunaires ou sinusoïdes expirantes.
Bad Lieutenant : "Never Cry Another Tear", 2009 : résurrection discrète du diagramme en colonnes de hauteurs inégales à la façon d’une transcription graphique de volume. Il se trouve en haut à gauche de la pochette bichrome, mais on ne monte plus le son chez Barney Sumner et Stephen Morris, trente ans de rock et deux groupes de légende derrière eux. Fâchés avec Peter Hook qui leur interdit la franchise New Order, les voici avec un "nouveau" projet, Bad Lieutenant d’après le navet grotesque d’Abel Ferrara. Une faute de goût qui en devance bien d’autres : "Never Cry Another Tear" sonne comme un digest de vingt ans de rock anglais à guitares. "Entre ici, Oasis, Entre ici Doves, Entre ici Menswear…" – non ? pas Menswear… On en passe pour le confort de lecture, régressif étant le maître-mot (avec même un hénaurme gimmick de synthés emprunté aux Who sur "Dynamo"), "Never Cry Another Tear" louvoie entre l’anodin et le passable. Comme il est signé Sumner, on est un peu marri. Ceci dit, le dernier album de New Order était d’une faiblesse telle qu’après tout pourquoi pas ? "Sink Or Swim" se fredonne et égale presque les plages jingle-jangle de "Brotherhood". Le plaisant "Poisonous Intent" est soutenu par des claviers à la Electronic, le duo souvent daubé (à tort) que Sumner forma avec Johnny Marr. Quant à "This Is Home" avec Jake Evans en lead-vocal, il possède un refrain efficace délivré par un Barney plutôt en forme. Tout ça très "happy sunshine", globalement. Jeunes hommes, Sumner et Morris ont connu la perte et le désespoir avec leur premier groupe. Quinquagénaires, ils fomentent des hymnes XXS sur l’amour et les soirées adolescentes ("Summer Days On Holidays"). Exit mélancolie, génie, prise de risques. Mouaif, pourquoi pas ?
"La Nana", 2009 : une jeune fille de bonne famille bourgeoise exhibe un splendide tee-shirt "Unknown Pleasures" dans plusieurs scènes de ce petit film chilien. Prenons les paris : en 2039, sur aucun écran de n’importe quel continent, on n’évoquera sous une forme ou une autre le souvenir de Bad Lieutenant. Triste ou pas ? Les héros sont éternels, d’accord, mais parfois on les aimerait plus discrets.

Christophe Despaux

acheter ce disque

Sink or Swim
Twist of Fate
Summer Days on Holiday
This Is Home
Runaway
Running Out of Luck
Dynamo
Poisonous Intent
Shine Like the Sun
Head Into Tomorrow

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *