Loading...
Disques

Baby Dee – Safe Inside the Day

BABY DEE – Safe Inside The Day
(Dragcity / Discograph) [site] – acheter ce disque

BABY DEE - Safe Inside The DayBonnie ‘Prince’ Billy est décidément partout. Le voici à la production, aux côtés de Matt Sweeney, du gargantuesque troisième album de la harpiste Baby Dee. Le nom de cette cousine d’Antony ne vous dit peut-être rien, pourtant, c’est elle qui a enregistré les parties de harpe du premier album d’Antony and the Johnsons. Et ça n’étonnera personne à l’écoute de ce "Safe Inside the Day", tant l’organe transgenre de Miss Dee ressemble à celui de Sieur Antony. Les mêmes trémolos lyriques irradient sa voix. Mais côté arrangements, Baby Dee est nettement plus baroque. Plus barrée même, a-t-on envie de dire. Et tant mieux. C’est que la harpiste a baroudé ! Diacre à l’époque où on lui disait encore "monsieur", Baby Dee s’est ensuite transformée en ours pour le bien de ses spectacles de rue à Manhattan ou à Paris. De retour à New York, la harpe sur le dos, la voilà qui s’attaque à la musique dite sérieuse. 15 ans de dur labeur pour des clopinettes. Heureusement, tonton Antony arrive à la rescousse et sort notre ourse de sa période d’hibernation… "Safe Inside the Day" doit sans doute beaucoup aux multiples transformations de son auteure. Hybride, l’album semble un peu foutoir. Mais quel joyeux bordel ! Ça part parfois franchement dans tous les sens, notamment sur le jouissif "The Dance of Dimishing", instrumental complètement loufoque avec accordéon (ah, oui, après ses 15 ans de sérieux, Baby Dee est revenue en chat jouant de l’accordéon), saxo et flûte qui se lâchent complètement. Mais tout ça est vite remis en place par un "Possibilities" à faire vibrer la corde la moins sensible au monde. "The Only Bones that Show" et sa rythmique entraînante à la guitare électrique et au violon feraient se lever de sa chaise un tétraplégique. "Safe Inside the Day" est ainsi le cabaret le plus branché de la planète où le Rocky Horror Picture Show croise le verbe avec Marlene Dietrich. Qui a dit que kitsch et sérieux ne faisaient pas bon ménage ?

Marie Gallic

Safe Inside the Day
The Earlie King
A Compass of the Light
The Only Bones that Show
Fresh out of Candles
Big Titty Bee Girl (From Dino Town)
A Christmas Jig for
A Three-Legged Cat
Flowers on the Tracks
The Dance of Diminishing
Possibilities
Bad Kidneys
You’ll Find Your Footing

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *