Loading...
Disques

The Je Ne Sais Quoi – Rythm

THE JE NE SAIS QUOI – Rythm
(La Firme / NONS) [site] – acheter ce disque

THE JE NE SAIS QUOI - RythmPourquoi faut-il que je jette sans arret mon dévolu sur des groupes aux noms aussi débiles qu’ impossible à retenir ou à faire perdre les pédales à mister Google qui régit notre nouveau monde électronique ? Des Grenoblois de Rien , aux Lyonnais A*Song, de PrésidentChirac en passant par Paul Stuart and the Sweet Power Pack, ou encore les !!! (Chick Chick Chick), j’ai régulièrement cette étrange sensation que mes recommandations musicales restent très vite lettres mortes, freinées par des esprits fatigués toute la sainte journée par la machine marketing, décidement plus forte que moi ( et que nous tous !).
Le cas des The Je Ne Sais Quoi mérite pourtant qu’on s’y attarde plus d’une saison. Voici des Suédois (encore !) au patronyme un brin chic et français . Imaginez Christophe Lambert – en "aussi paumé que d’habitude " – à la batterie, John Peel – en plus jeune et plus vivant – à la basse, Maurice Barthelemy des Robins des Bois – en plus sinistre – au clavier, Agneta de Abba et Elvis Costello – en mieux nourris – aux guitares et chant : un improbable casting d’employés de banques se rendant à une soirée à theme "Glam rock", serait-on tenté de penser, en s’arrêtant sur l’emballage. Oui, mais voila : dès les premières mesures de "Rythm", on sent qu’on ne va pas rigoler longtemps. Une rythmique à la fois tordue mais tendue, des riffs de guitares abrasifs et secs, un piano électrique qui jazze instantanément, une basse qui semble avoir appris à groover toute seule, des chœurs spectoriens, et enfin, des jolis bruitages électroniques pour faire joli par-dessus tout ça..
Alors, finalement, ce "Rythm" ressemble à quoi ? Un postpunk curieux dans tous les sens du terme. Comme si Britney se mettait à faire une jam avec the Rapture et Tony Allen derriere les fûts. Ensuite, le disque navigue entre des plans tantôt jazzy, tantôt punk, tantot afro-reggae europeanisés par The Police ou XTC en leurs temps. Avec derrière cette apparente gaieté et fureur adolescente, des textes teintés d’une certaine désillusion d’une jeunesse qui essaye encore et toujours de secouer cette immense machine qu’est devenue notre société, avec la plus belle arme qui soit : le sens de la fête, le sens de la mélodie, le sens de l’autodérision, le sens du "rythme". Finalement les The Je Ne Sais Quoi portent très bien leur nom : c’est "on-ne-sait-pas-quoi", mais pas "n’importe quoi".

Ludochem

Rythm
Turn this mess around
Heroica
Disengage
Chameleon
Manic panic
I see it fain t tonight
Dwttatf
Skeletal shakes
Everything is finished

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *