Loading...
Disques

Fulborn Teversham – Count Herbert II

FULBORN TEVERSHAM – Count Herbert II
(Pickled Egg / La Baleine) [site] – acheter ce disque

FULBORN TEVERSHAM - Count Herbert IIComme le chantait les regrettés Grandaddy dans "Summer Here Kids", l’été, c’est tout pourri : par conséquent, il vaut mieux rester à la maison et écouter des disques. Comme "Count Herbert II", par exemple, sorti il y a quelque temps déjà (au coeur de l’hiver, en fait) mais aussi fou et détraqué que le mois de juillet que l’on vient de connaître. Décidément, il n’y a plus de saison.
Avis aux amateurs de bizarreries musicales : avec le disque de Fulborn Teversham, on est copieusement gâtés. "Count Herbert II" est un album de free jazz très très free et pourtant accessible même quand on n’y connaît rien au jazz (ce qui est mon cas). Ici, pas de prise de tête : les morceaux donnent envie de sauter dans tous les sens.
Quatre musiciens inspirés mènent la danse : un batteur déchaîné, un saxophoniste schizo, tour à tour doux et violent (remember le personnage incarné par Bill Pullman dans "Lost Highway"), un joueur de synthé qui n’est jamais revenu du pays des musiques de jeux vidéo des années 80, et enfin, apparaissant en pointillés, une chanteuse à la voix parfois un peu hautaine (Nico, sors de ce corps !).
"Beachtune", le morceau d’ouverture, dont la gaieté sauvage et l’énergie sont particulièrement communicatives, est l’un des titres les plus réussis de l’album (et sans doute aussi le plus marquant). Le "Count Herbert II" qui suit est, quant à lui, à la fois étrangement majestueux et complètement déglingué ; ses enchaînements donnent le tournis : pas étonnant que le titre de ce morceau soit aussi celui de l’album… Eclectique, Fulborn Teversham semble vouloir goûter à tous les genres musicaux : le disque alterne ainsi avec bonheur plages instrumentales (le très swing "Castle Music", le tendre "The Love That Was Went Away", le sinueux "1515") et morceaux chantés (le mystérieux "Silent", la belle balade dépouillée "Even If", l’amusant "Off Song").
La musique de Fulborn Teversham est inclassable, mystérieuse, drôle, émouvante : elle nous en fait voir de toutes le couleurs. Ça change de cet été pour l’instant pourri.

Aurélien Gaidamour

Beachtune
Count Herbert II
Silent
Castle Music
Amazing
You and Me
Even If
Mara Song
The Love That Was Went Away
Off Song
New Transylvania
Empty Shell
Uhse
1515

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *