Loading...
Disques

The Fratellis – Costello Music

THE FRATELLIS – Costello Music
(Universal) [site] – acheter ce disque

THE FRATELLIS - Costello Music D’entrée de jeu, avec un "Henrietta" enjoué à souhait au point de rouler sur les plates-bandes des Undertones, les Fratellis se posent en dignes rejetons d’un savoir-faire pop comme on n’en trouve que de l’autre côté du Channel. Bercés aux sons des Kinks, Who et Beatles, élevés aux rythmes du punk, du madchester et de la brit-pop, les Écossais font montre d’un joli talent de trousseur de ritournelles entêtantes. Férocement juvénile, "Costello Music" remporte la mise dès qu’il fonce tête baissée, tel un chien dans un jeu de quilles, dans tout ce qui tient le haut de l’affiche en ce début de siècle : The Strokes, Franz Ferdinand, The Libertines, The Shins… Et, dans le rock’n’roll circus des Fratellis, tout est huilé pour enflammer le chapiteau. Les numéros, rodés depuis un demi-siècle par de plus imaginatifs et casse-cou qu’eux, ne leur résistent pas. Fougueux et percussif, le trio amuse la galerie. Sans doute trop peu cérébral pour séduire un parterre auquel on ne la fait pas, cet album recèle toutefois quantité de titres qui, nés quarante ans plus tôt, auraient écrit l’histoire du genre. Venus trop tard pour rentrer au Hall of Fame, les Fratellis en sont de respectables gardiens du temple. Peut-être qu’en lâchant la piste faite de sciure et de sable pour les agrès et les trapèzes, en se lançant sans filet, ils décrocheront un jour quelque étoile oubliée là-haut par Davies, Mc Cartney ou Daltrey. Voilà bien tout le mal qu’on leur souhaite. En attendant ce haut fait d’arme, je cours réviser ma leçon d’histoire.

Pimousse

Henrietta
Flathead
Cuntry Boys and City Girls
Whistle for the Choir
Chelsea Dagger
For the Girl
Doginabag
Creepin’ Up the Backstairs
Vince the Loveable Stoner
Everbody Knows You Cried Last Night
Baby Fratelli
Got Ma Nuts from a Hippy
Ole Black ‘n’ Blue Eyes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *