Loading...
Disques

Current 93 – Black Ships Ate The Sky

CURRENT 93 – Black Ships Ate the Sky
(Durtro / Differ-Ant ) – acheter ce disque

CURRENT 93 - Black Ships Ate The SkyDavid Tibet est une véritable icône vivante pour la musique indépendante tous azimuts. Après quarante albums recensés sous le nom Current 93, "Black Ships Ate the Sky" fait la synthèse d’une remarquable carrière musicale qui à la fois grandit le rock industriel, dégrossit l’ambient dark et légitime le renouveau folk.
Si Current 93 était à l’origine une hydre à trois têtes – David Tibet, Friz Haaman de 23 Skidoo et John Balance de Coil -, c’est le premier nommé David Tibet qui l’incarne à lui seul aujourd’hui. Il a, de fait, construit Current 93 comme un refuge altruiste pour les gueules noires du mouvement industriel et les vétérans de la new wave. Parmi ces compagnons de la chanson figurent Steve Stapleton (Nurse With Wound), Cosey Fanni Tutti (Throbbing Gristle) ou Marc Almond (ex-Soft Cell).
Rassembleur de talents tourmentés, David Tibet s’affirme avec le temps comme le chantre d’une génération de musiciens et poètes plutôt tournés vers un folk à fleur de peau : Antony (Antony & the Johnsons), personnalité émouvante de la pop endeuillée d’aujourd’hui, Ben Chasny (Six Organs of Admittance), songwriter au folk décharné et musicien pilier pour Tibet depuis quelques années, Bonnie "Prince" Billy, icône d’un folk baroudeur sans cesse en création…

"Black Ships Ate the Sky" résume on ne peut mieux le mysticisme informé du bonhomme. David Tibet est abîmé par la vie. Il a récemment accusé la perte de son ami, collaborateur et bien plus, John Balance. Sa santé précaire lui complique l’existence et gêne sa sérénité (produisant au passage le magnifique album "Sleep Has His House"). Il consulte depuis longtemps les mythes fondateurs : l’Ancien Testament, la plupart des mythes ancestraux quelle que soit la civilisation. Il erre à la croisée de questions existentielles et poursuit la quête de la rédemption.

Devenu une récurrence, le thème de la rédemption est organisé comme une obsession artistique propre à Current 93. Mis bas huit fois, le morceau "Idumea" fait référence à un pays de l’ancien monde où Dieu aurait édicté un jugement fondamental. Ce morceau, écrit originellement par l’organiste Charles Wesley au XVIIIe siècle, est interprété avec un ascétisme instrumental devenu une marque de fabrique de Current 93 : guitares abrasives seules ou sèches de Ben Chasny, pianos éventrés aux boucles mélodiques entêtantes, cordes lacérées… Cet "Idumea" projette alternativement une véritable lumière noire et blanche sur cet album : à la voix plaintive de Marc Almond succède le falsetto inimitable d’Antony, l’organe éraillé du Billy Prince est taclé la huitième fois par une revenante du folk anglais, Shirley Collins.
Au milieu de ces organes coule une rivière, de mots, de notes, d’égarements admirables, maîtrisés et saisissants.

Un album de Current 93, c’est aussi un objet que l’on choie. Le livret illustré par David Tibet expose çà et là des dessins d’une naïveté quasi enfantine, représentant des déités diverses (égyptiennes, perses, incarnées par des animaux…). Les textes complets (et tant pis pour les quiches en anglais) sont essentiels au défrichage du personnage, un vrai recueil de poésie.
L’ensemble de cet album est lent, majestueux, introspectif, malade… Mais il serait plus juste de dire que cet album, parmi les plus accessibles de la discographie de Current 93, est une porte ouverte sur une oeuvre incontournable.

Jiess

Idumea (Vocals: Marc Almond)
Sunset (The Death of Thumbelina)
Black Ships Ate The Sky
Then Kill Cæsar
Idumea (Vocals: Bonny ‘Prince’ Billy)
This Autistic Imperium Is Nihil Reich
The Dissolution of The Boat "Millions of Years"
Idumea (Vocals: Baby Dee)
Bind Your Tortoise Mouth
Idumea (Vocals: Antony)
Black Ships Seen Last Year South of Heaven
Abba Amma (Babylon Destroyer)
Idumea (Vocals: Clodagh Simonds)
Black Ships Were Sinking/Idumea
The Beautiful Dancing Dust
Idumea (Vocals: Pantaleimon)
Vauvauvau (Black Ships in Their Harbour)
Idumea (Vocals: David Tibet)
Black Ships Ate The Sky
Why Cæsar Is Burning Part II
Idumea (Vocals: Shirley Collins)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *