Loading...
Disques

Ween – Shinola vol. 1

WEEN – Shinola Vol. 1
(Shinola / PIAS) [site] – acheter ce disque

WEEN - Shinola Vol. 1Voilà belle lurette qu’on ne se formalise plus des excentricités de ce duo déjanté, qui vous accueille sur son site Internet par un majeur levé. La musique de Ween est un peu à l’image du cervidé à quatre yeux qui apparaît en page 2 du site : une espèce de monstre à la fois répugnant et attirant, fascinant sans qu’on sache si c’est de beauté tordue ou de laideur travestie.
Ween, c’est l’auberge espagnole du rock alternatif américain : on y trouve de tout, de la country, du lo-fi, du punk, de la variétoche ringarde, des mélodies à se damner, du mauvais goût assumé, le tout sur fond d’autodérision. C’est d’ailleurs tout le problème avec ces deux lascars : est-on dans l’hommage ou dans la parodie ?
Cet album, le premier d’une série qui rassemble des chutes de studio, ne donne pas de réponse. Qui sait si les Ween ne se prennent pas au sérieux sur "Transitions", sorte de rock West-Coast planant et pépère à la Santana ? Qui sait si le saxo jazzy d’"Israel" n’est pas le meilleur riff du groupe ?
Puisqu’avec eux, de toute façon, on ne peut pas parler sérieusement, on se contente donc de filer les étranges perles de ce chapelet de chansons. Il y en a pour tous les goûts : du rêche ("Tastes Good on th’Bun"), du brouillon et bedonnant ("Big Fat Fuck"), du sautillant ("Gabrielle"), du planant cosmique (The Rift"), du funky ("Monique the Freak", plus Prince que Prince). L’apogée du disque reste l’irrésistible "Boys Club", tube kitschissime digne du "Coco Boys" de Collaro.
La dernière chanson, "Someday", résume bien le paradoxe Ween : une belle mélodie jouée lentement, avec émotion, avant que d’affreux chœurs et une voix parlée à la "We Are the World" ne vienne tout réduire à une grosse blague. La chanson finit pourtant sans coussin péteur. Alors, faute de goût passagère ou blague de potache ? Erreur humaine ou sabotage ? Dans tous les cas, on ne passe pas loin du chef-d’œuvre. Au premier degré.

V

Tastes Good on th’Bun
Boys Club
I Fell in Love Today
Big Fat Fuck
Gabrielle
Did You See Me?
How High Can You Fly
Transitions
Israel
The Rift
Monique the Freak
Someday

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *