Loading...
Disques

Midlake – The Trials of Van Occupanther

MIDLAKE – The Trials Of Van Occupanther
(Bella Union / V2) [site] – acheter ce disque

MIDLAKE - The Trials Of Van OccupantherIl y a quelques semaines, Midlake, en première partie du concert parisien des Flaming Lips, défendait sur scène son nouvel album : devant un public rapidement enthousiaste, le groupe dévoilait des morceaux plus nerveux, moins "ouvragés" et délicats que ceux de "Bamnan and Slivercork", leur brillant premier essai. On attendait donc avec impatience la sortie de "The Trials of Van Occupanther", qui s’annonçait excellent. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette attente est loin d’être déçue.
On retrouve en effet Midlake en grande forme, au sommet de son art : les compositions, plus lumineuses que jamais, distillent avec une grâce infinie une délicieuse mélancolie toujours changeante et captivante ("Van Occupanther", "Branches"), qui ne tombe à aucun moment dans la complaisance ou la facilité. Et surtout, en écartant l’ombre de Grandaddy ou de Mercury Rev, auxquels on les compare souvent, et en s’affranchissant de tout modèle pour choisir, plutôt que de se reposer sur les acquis de "Bamnan and Slivercork", de s’engager dans de nouvelles directions, le groupe fait preuve d’une maturité et d’une maîtrise réellement impressionnantes.
D’emblée, avec le très beau "Roscoe", on constate que l’atmosphère de "The Trials of Van Occupanther" ne se veut pas aussi "onirique" que celle de leur précédant album. Les claviers, moins exubérants que par le passé, se font relativement discrets, et s’écartent des sonorités synthétiques qui constituaient une des "signatures" du groupe pour privilégier les ambiances acoustiques (en témoigne notamment l’intro de "Young Bride" et son "violoncelle"). Les guitares, à l’inverse, sont plus présentes et n’hésitent plus à passer au premier plan ("Head Home" et ses envolées électriques). La voix de Tim Smith rappelle toujours étrangement celle d’un Thom Yorke qui se ferait moins démonstratif. Et la section rythmique, quant à elle, oeuvre toujours aussi efficacement et solidement au service des mélodies.
En se faisant moins évanescente, la musique de Midlake a gagné en épaisseur. L’équilibre général de l’ensemble tient du miracle. "The Trials of Van Occupanther" est une réussite éclatante. Attention, chef-d’œuvre !

Aurélien Gaidamour

Roscoe
Bandits
Head Home
Van Occupanther
Young Bride
Branches
In This Camp
We Gathered in Spring
It Covers the Hillsides
Chasing After Deer
You Never Arrived

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *