Loading...
Disques

Merz – Loveheart

MERZ – Loveheart
(Groenland/ Differ-Ant) [site] – acheter ce disque

MERZ - LoveheartC’était à la fin du siècle dernier. Conrad Lambert (alias Merz) était apparu avec un premier album inclassable entre morceaux dansants suprêmement mélodiques et ballades mélancoliques de premier ordre, le tout baigné d’influences world héritées de son passé de grand voyageur.
Et puis Conrad Lambert avait disparu sans laisser de traces. Sept ans plus tard, ce nouvel album est donc une excellente surprise d’autant plus que la musique de Merz n’a rien perdu de sa superbe.
Moins baroque que sur son prédécesseur, elle y est également plus sombre si on excepte le parfait single "Dangerous Heady Love Scheme" et son entêtant motif de clavecin, tube potentiel dans un monde idéal. Prédominance des ambiances synthétiques, héritage d’un certain folk anglais, orchestrations variées (avec, entre autres, ukulélé et mandoline), la musique de Merz peut, par instants, rappeler l’univers de Kate Bush ou de Peter Gabriel.
Dès les premières mesures de "Postcard From a Dark Star", la magie opère. Ce timbre de voix si particulier ne nous lâchera plus et les merveilles s’enchaînent : "Verily" et sa mélodie d’un autre temps, un "Butterfly" aux accents dylaniens, un hypnotique "Warm Cigarette Room", "Mentor" qui nous ramène aux belles heures de "Many Weathers Apart" sur le premier album.
Même si l’intensité retombe un peu en fin de parcours, c’est bien à un des meilleurs albums de ces derniers mois que nous avons affaire. Reste maintenant à espérer que Conrad Lambert soit de retour pour de bon. Sa musique nous avait vraiment manqué.

Franck Zeisel

Postcard From a Dark Star
Dangerous Heady Love Scheme
Verily
My Name is Sad And at Sea
Butterfly
At Night I Dream Your Bedroom’s Crammed With Ducks
Warm Cigarette Room
Mentor
The Leaving Song (Yorkshire Traction)
Loveheart

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *