Loading...
Disques

Soul Dementia – Soul Dementia

SOUL DEMENTIA – Soul Dementia
(Autoproduit)

SOUL DEMENTIA - Soul DementiaOn aurait voulu me prendre par les sentiments qu’on n’aurait pas mieux trouvé. En griffonnant sur la note de ce CD "Sounds Like Donovan", Soul Dementia a usé d’un stratagème efficace (quoique retors) pour se faire repérer dans la jungle des autoproduits. De cet auteur, on ne sait pratiquement rien. Si ce n’est qu’il est originaire du New Jersey et qu’il a concocté cet album seul dans son coin avec, je cite, "son sang, sa sueur et son cœur".
Epais et poisseux comme le brouillard anglais d’une zone portuaire, ce disque contraste durement avec le soleil de l’été et la légèreté de circonstance. Il faut se faire violence pour pénétrer dans ce théâtre post-folk introspectif teinté de blues, de jazz et de bidouillages sonores. Un timbre nasillard à la Bill Callahan vous accueille, jouant tantôt les matous enroués tantôt la carte de la confidence apaisée. Derrière, la trame principale se dessine à la guitare acoustique, rejointe par une guitare électrique abrasive, des cuivres asthmatiques et des claviers vaporeux s’évertuant à prendre des chemins mélodiques biscornus. Ce qui pourrait être calme et posé est vite balayé par un besoin vital de tordre les sons et de passer le tout par un prisme déformant. L’inconfort est ici érigé en règle d’or autant sur le fond que sur la forme, puisque les plages instrumentales, quasi à l’état de chutes de sessions, se disputent l’espace avec un songwriting malade mais pas inintéressant ("Tarzan", "Give Her", "Lines", "Loveman", "Justify"). Tout s’explique quand on jette un coup d’œil aux influences de l’artiste qui vont de Coltrane à Zappa en passant par Eno. Voici donc un disque ovni, thérapeutique ou démonstratif, tentant un grand brassage sans le génie de ses aînés. Le résultat, bancal, est parfois très proche du design sonore. Donc d’une certaine vacuité. Dommage, ramassé autour des titres chantés, l’album aurait gagné en intensité. N’est pas démiurge qui veut.

Luc Taramini

Goodnight
Until
See
Lines
Cocky Chachi
Loveman
La la la
Justify
Uh Huh
Tarzan
Dream
Give Her
Bondo
Roads
Little Bit
She
Loveliness

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *