Loading...
Disques

Dogs Die In Hot Cars – Please describe yourself

DOGS DIE IN HOT CARS – Please Describe Yourself
(V2)

DOG DIES IN HOT CARS - Please Describe YourselfDu mariage de mes parents, il ne reste qu’une photographie. C’était en 1980, mon père (qui portait des Creepers à la "cérémonie") et ma mère, en noir, entourés de quelques amis, faisaient la chenille. La bande-son de leur mariage ne contenait pas Bézu et consorts, mais XTC, Madness ou encore Talking Heads, et bien d’autres dont les noms ne signifient plus grand chose aujourd’hui. J’avais oublié l’existence de cette photo, jusqu’à ce que j’entende ce qui restera comme l’un des disques les plus anachroniques de 2004. "Please Describe Yourself" invite à parler de soi et pousse à la citation de bon vieux groupes 80’s : The Associates, Dexy’s Midnight Runners, Devo… Les écossais Dogs Die In Hot Cars (nom quelque peu ridicule trouvé par le père du bassiste du groupe, Lee) semblent en effet tout droit échappés d’un caisson de vinyles des années 80, trouvé par hasard chez Emmaüs. Il paraît même incroyable que les membres du groupe soient nés dans les années 80, et n’aient donc pas vécu la folie ska, tant ils parviennent parfaitement à recréer l’ambiance sonore de l’époque. Explication possible : les parents des bambins ont dû les biberonner à cette musique. Le résultat : plus de 20 ans après, les chiens chauds (et fous) raniment les cendres de cette new-wave festive pour un disque sans originalité, mais diablement efficace. D’une puissance mélodique et rythmique exemplaire (y compris dans les morceaux calmes – les ballades "Celebrity Sanctum" et "Somewhat Off The Way" -, les titres s’enchaînent et font chacun office de hit en puissance ("Godhopping" et "Pastimes & Lifestyles" en tête).
Les textes aussi légers et fun que ceux d’un groupe de métal lycéen, et les mélanges ska, punk, pop et rock font de "Please Describe Yourself" une formidable machine à danser. Pourvu qu’on ne réfléchisse pas trop, et qu’on laisse aller la part d’adolescence punk qui sommeille en chacun de nous…

Violaine Schutz

Godhopping
Lounger
I Love ‘Cause I Have To
Celebrity Sanctum
Somewhat Off The Way
Apples & Oranges
Modern Woman
Paul Newman’S Eyes
Pastimes & Lifestyles
Glimpse At The Good Life

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *