Loading...
Disques

Swod – Gehen

SWOD – Gehen
(City Centre Offices / La Baleine)

SWOD - GehenOn observe ces derniers mois un étonnant retour du néo-classique dans les productions dites indépendantes, que ce soit à travers des apartés ponctuels (deux, trois morceaux sur le dernier Björk, Sigur Rós dans "Odin’s Raven Magic") ou des retours quasi nostalgiques à une formation personnelle initiale (les variations au piano de Craig Armstrong ou Gonzales). Si l’offre est souvent de bon goût – après tout, le revival Satie et le retour du minimalisme tempèrent un peu les ravages soniques des bandes de gratteux "chevelus mais bien sapés" -, elle laisse rarement envisager un futur évident pour ces musiques. Avec Swod, la donnée est assez différente : sur "Gehen", la rencontre d’un piano hanté par Keith Jarrett et d’une électronique discrète, usant astucieusement des interférences et de la profondeur d’écho, se fait à un point de fusion et d’équilibre idéal, tel qu’on a parfois l’impression d’apprendre un nouveau langage musical. Les notes de piano de Stephan Wöhrmann, tombées comme gouttes de pluie sur une surface transparente, dessinent des structures régulières que viennent soutenir et brouiller à la fois la guitare ou la basse d’Oliver Doerell, des bruits parasites (crépitements, réverb’, voix filtrées), des percussions lointaines. Le disque dégage une atmosphère étrange, à l’image de son titre, celle d’une promenade automnale et solitaire par les rues de capitales inconnues ou toujours étrangères (Berlin, Vienne, Budapest), poésie urbaine de la déambulation hasardeuse, entre perte de soi et découverte de l’ailleurs. A mesure que l’on avance, les repères s’estompent, une certaine grisaille s’installe pour durer, le cœur ne bat plus qu’au rythme de ces notes étranges, clairsemées et précises, qui ne vous lâchent plus.

David

Intro
Fugitif 1
Nein
Gehen
Fugitif 2
Attends
Tucholskystr. 34
I Think He Was A Journalist
Hochbahn
Walz 57

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *