Loading...
Disques

Midlake – Bamnan And Slivercork

MIDLAKE – Bamnan and Slivercork
(Bella Union / V2 / Chronowax) [site]

MIDLAKE - Bamnan And SlivercorkVoici le premier album ult éférencé d’un groupe texan qui pourrait bien faire parler de lui. Signé par Simon Raymonde sur son label, Midlake (composé de cinq membres issus de la North Texas School of Music), entre, en bon relanceur de balles, sur les parties disputées ces dernières années par Mercury Rev contre les Flaming Lips, ou Grandaddy versus Radiohead. Et compte bien pouvoir, un jour, s’interposer dans l’échange. Il faut dire qu’avec une telle brochette de frappeurs, ce qui aurait pu, entre les mains de moins doués qu’eux, passer pour un héritage écrasant finirait par ressembler à un bon pedigree, arboré avec sourire et désinvolture : de Grandaddy, Midlake a retenu la recherche espiègle et mélodique faite sur les sons analogiques, de Radiohead le travail vocal -qu’on croyait pourtant inimitable- de Thom Yorke ("The Jungler", "Anabel"), quant aux protégés de Dave Fridmann, on doit bien admettre que l’inspiration frôle un peu le mimétisme sur quelques morceaux : cuivres synthétiques, voix gracile goûtant à l’apesanteur, ralentis et accélérés comme tout droit échappés du Soft Bulletin ("Ballon Maker" surtout, "Some Of Them Were Superstitious" et "No One Knew Where We Were" dans une moindre mesure). Le disque pourrait vite tourner au pastiche réussi si on ne trouvait, de bout en bout, une fraîcheur d’inspiration, une maladresse charmante, un souci du détail sonore incongru, de la nuance vocale, qui arrêtent l’attention. Et il y a encore quelques perles, encore mal dégrossies mais particulièrement brillantes : le gracieux "They Cannot Let It Expand", dont les couplets glissent sur un roulis sériel de sons électroniques avant de s’évanouir, "Kingfish pies", démarré en douceur sur des accords de flûte et de guitare et montant progressivement en puissance, dans une cavalcade rythmique et synthétique, ou le très humble morceau de clôture, "Mr. Amateur" (ou "immature", on n’est pas trop sûr). Alors, on pardonnera facilement la foulée un peu lâche, ou la mollesse de certains revers : ces p’tits gars sont doués, qu’on leur donne leur chance.

David

A lire également :
chronique de « The Trials Of Van Occupanther » (2006)

They Cannot Let It Expand
Balloon Maker
Kingfish Pies
I Guess I’ll Take Care
Some Of Them Were Superstitious
The Reprimand
The Jungler
He Tried To Escape
Mopper’s Medley
No One Knew Where We Were
Anabel
Mr. Amateur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *