Loading...
Disques

Exhaust – Enregistreur

EXHAUST – Enregistreur
(Constellation)

EXHAUST - EnregistreurDans l’énervante et fascinante famille Constellation, je voudrais le fils illégitime de Do Make Say Think et Fly Pan Am. Voilà résumé en une phrase ce qui pourrait tout aussi bien être une catastrophe qu’une rare étoile filante. C’est, heureusement et hélas, ni l’un, ni l’autre.
Il faut se rendre à l’évidence, le label nord américain en question a fortement eu tendance ces derniers temps à se perdre dans un mysticisme et un culte quasi-systématique du mystère qui confinent au ridicule. Voilà comment une maison d’édition se retrouve avec de magnifiques signatures (Godspeed Your Black Emperor!, A Silver Mt. Zion, Do Make Say Think, etc.) et d’autres, au mieux hermétiques, au pire prétentieuses et surfaites (le dernier Fly Pan Am en est un bon exemple). Dans cette auberge où les résidents nous ont habitués à des productions aux contenus trop souvent prévisibles et tout aussi inégaux, chaque nouvelle sortie est reçue avec un mélange de résignation, de scepticisme et d’excitation. Exhaust ne fait pas exception à la règle.

"Enregistreur" est cependant une bonne surprise. Enfonçant le clou d’un premier album éponyme aux fulgurances prometteuses, ce second opus sans concession confirme la capacité du groupe à installer une atmosphère sonore captivante. Même si l’exercice flirte parfois avec le nombrilisme, Exhaust sait éviter de justesse les fautes de goût et ne se laisse pas aller à l’élitisme auto-complaisant.
Grâce à une batterie omniprésente et sachant se faire désirer, le groupe parvient à installer un rythme lancinant et hypnotique. A cette ossature sèche vient se greffer la chair d’un saxophone neurasthénique aux accents parfois free qui n’est pas sans évoquer tantôt une corne de brume lointaine, tantôt une scie sternale. Ajoutez à cela une trame sonore faite de bidouillages électroniques, de grincements, de voix distordues, de bruitages méconnaissables et vous aurez une idée plus précise de l’ambiance planante et embrumée dans laquelle évolue ce groupe.
Sans être une révolution dans le style "Constellation", Exhaust constitue néanmoins une belle bouffée d’air moite.

Fred

Gauss
Behind The Water Tower
Voiceboxed
Ice Storm
Dither
Behind The Paint Factory
My Country Is Winter
Silence Sur Le Plateau
Degauss

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *