Loading...
Disques

J-Zone – Pimps don’t Pay Taxes

J-ZONE – Pimps don’t Pay Taxes
(Old Maid Entertainment)

J-ZONE - Pimps don't Pay TaxesAprès deux EP’s très prisés sortis en 1999 et en 2000, "Music for tu Madre" et "A Bottle of Whup Ass" (ceux qui ne suivent pas trop l’actualité rap l’auront au moins aperçu auprès de Princess Superstar), le cynique J-Zone a remis le couvert l’automne dernier avec la sortie de "Pimps don’t Pay Taxes". Sur ce troisième disque, véritable album cette fois, le MC et producteur effectue en quelque sorte la synthèse des deux précédents, recyclant d’ailleurs quelques vieux titres et cultivant une nouvelle fois son personnage de rappeur dilettante, antipathique et libidineux, toujours accompagné de ses deux comparses Huggy Bear et Al-Shid.

Chacun des morceaux de J-Zone, d’ailleurs introduits par des interludes assez conséquents mais jamais lassants (Zone est sans doute le meilleur successeur de Prince Paul dans le genre), est prétexte à une petite saynette venue illustrer le je-men-foutisme et le vice du personnage qu’il incarne. A plusieurs reprises, il signale assez clairement que les femmes l’intéressent davantage que sa propre carrière de rappeur (‘Q&A’, ‘You Block, You Bleed’, ‘Old Maid Legal Aid’), ailleurs, il s’imagine une journée où aucun de ses actes n’aurait de conséquence (‘No Consequence’). Il vient encore expliquer que les capotes lui font horreur (‘The Trojan War’). Et ainsi de suite….

Toutes ses histoires sont amusantes comme tout, mais J-Zone est aussi un producteur qui n’a pas son pareil pour livrer de petites ritournelles rap accrocheuses. Privilégiant une ambiance délicieusement rétro (légers samples d’orgue de barbarie, de violons aigres-doux ou d’accordéon), le rappeur produit petit hit sur petit hit. Pimp’s don’t Pay Taxes est donc bel et bien un aboutissement pour J-Zone, mais ne dispense pas d’acheter les deux EP’s précédents, en dépit des doublons. Il faut sacrement en profiter, car à l’avenir, l’artiste compte s’arrêter de rapper et ne plus se contenter que de produire ses amis.

Sylvain

Model Citizens
Q & A
Live From Pimp Palace East (feat. Huggy & Al-Shid)
Stroke Happy
The Trojan War (feat. Thug Penis aka Huggy)
The Bum-bitch Ballad
190 (feat. Al-Shid)
You Block, You Bleed
Block Itch
No Consequences (feat. Huggy)
A Word from Our Sponsor
Zone for President
I’m Fuckin Up the Money (feat. Huggy)
Old Maid Legal Aid
Jailbait Jennifer (feat. Al-Shid)
S.h.i.d. Chapter 5 (feat. Al-Shid)
Ms. Platonic Part 2
The J-zone Fan Club
Invisible Ink (feat. Huggy)
Metrocard Millionaires (cd bonus track)
Billionaire Theme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *