Loading...
Disques

The Herbaliser – Very Mercenary

THE HERBALISER – Very Mercenary
(Ninja Tune / PIAS)

Very MercenaryLe troisième album de the Herbaliser, successeur d’un Blow your Headphones remarqué en son temps, est un état des lieux idéal du hip hop anglais d’aujourd’hui. Un hip hop essentiellement instrumental (certains appellent cela trip hop…), visiblement traumatisé par les morceaux les plus incisifs de DJ Shadow (« Who’s the Realest ? », « Goldrush »). Un hip hop qui, malheureusement, ne se démarque pas toujours de l’inconsistance et de l’ennui d’un acid jazz de sinistre mémoire (« the Sensual Woman »). Mais aussi, bonne nouvelle, un hip hop qui n’a jamais approché d’aussi près la qualité du meilleur rap américain.

Cette qualité, Jake Wherry et Ollie Teeba l’égalent sur un « Mission Improbable » interprété par What What, rappeuse attitrée du duo, et surtout, sur le lead single de ce Very Mercenary, un « Road of Many Signs » d’anthologie où les MCs canadiens de Dream Warriors viennent évoquer les tournants si divers qu’une vie peut prendre après certains choix cruciaux. Renversant. Ailleurs, Bahamadia, la protégée de DJ Premier, déjà présente sur le New Forms de Roni Size, vient confirmer l’intérêt croissant des meilleurs rappers américains pour leurs petits frères britanniques. Intérêt justifié, même si dans cette veine anglaise, on préférera le Brand New Second Hand de Roots Manuva, ici présent pour un « Starlight » insignifiant, à cet inégal mais attachant Very Mercenary.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *