Loading...
Disques

The Beach Boys – Friends

THE BEACH BOYS – Friends
acheter ce disque

THE BEACH BOYS - FriendsEn 1968, les Beach Boys reviennent de très loin. Décrédibilisés par l’abandon du disque mythique "Smile", suivi de l’ignoble "Smiley Smile", sorte d’autoparodie psychédélico-suicidaire, le groupe met au placard son leader dérangé et impuissant. Mais la même obsession poursuit toujours Brian Wilson : atteindre l’éveil spirituel, trouver la paix. Un an après l’interruption prématurée de "Smile", il affirme avoir atteint son objectif : "La paix est dans mon esprit", déclare-t-il lors des premières secondes de "Friends". Ayant abandonné ses prétentions artistiques démesurées, Wilson se concentre sur une production simple, minimaliste, qui va de pair avec l’attitude d’humilité qu’il adopte durant cette période. "Friends" est un authentique chef-d’œuvre dissimulé sous sa simplicité.

La paix spirituelle que nous présente Brian Wilson n’est plus celle de "Smile" : ce n’est plus la découverte illuminée de l’amour universel et de la sagesse. "Friends" nous montre au contraire que le bonheur réside dans les choses simples : cette paix est à la portée de tous. Formé de petites pièces musicales courtes, aux orchestrations simples voire minimalistes, ce disque se présente d’emblée comme un éloge de l’amitié, de l’amour, mais aussi de la prière et de la nature. L’intérêt de l’album réside justement dans cette joie de vivre amère qu’il transmet. En effet, comment oublier la grande aventure de "Pet Sounds" et de "Smile" ? Comment oublier les ambitions du créateur de "Good Vibrations" ? Il faudra désormais, nous dit un Brian Wilson convalescent et encore fragile, se contenter des petites joies simples, du simple fait de vivre sainement ("Busy Doin’ Nothing")… Et des minuscules symphonies de "Friends".

Cet album possède pourtant un charme fou : la présence de la voix frêle de Dennis Wilson, de quelques notes de piano ou de tuba suffisent à créer la magie. Les mélodies, plus belles que jamais, sont bien évidemment au rendez-vous. Brian ne veut plus être le seul maître à bord : il rend hommage à l’amitié des autres Beach Boys (la valse "Friends"), à qui il réserve une place particulière dans l’écriture du disque, notamment à l’excellent songwriter Dennis Wilson ("Be Still", "Little Bird"). L’album "Friends" possède sa propre atmosphère, ses propres sonorités inimitables, qui en font un disque d’une beauté reposante et touchante.

Antoine Colombani

A lire également, sur The Beach Boys :
la chronique de « Hawthorne, CA » (2003)
Biographie des Beach Boys

Meant For You
Friends
Wake The World
Be Here In The Morning
When A Man Needs A Woman
Passing By
Anna Lee, The Healer
Little Bird
Be Still
Busy Doin’ Nothin’
Diamond Head
Transcendental Meditation


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *